ITW n°59: Romain – proche de K fighteuse.

Hello,

Aujourd’hui Romain, 30 ans, passionné de vin, nous raconte le combat de sa vie, qu’il a mené aux cotés de sa maman Catherine atteinte d’un Cancer du poumon qui avait métastasé au foie. Catherine a rejoint les étoiles il y a 5 ans maintenant, mais les mots d’une sincérité absolue de Romain, sont le plus bel hommage que l’on puisse rendre à une Maman, celui d’un fils pour qui l’amour est le plus beau carburant de vie, un témoignage d’une élégance rare, avec un ton bouleversant de sincérité qui résonne comme un écho qui donne tellement de force et de résilience .

Merci Romain pour ce courageux hommage, merci d’avoir partagé avec nous cette page d’intimité, et de nous avoir laissé voir l’amour d’un fils qui a soutenu sa maman par delà l’épreuve la plus épouvantable.

“Maman , est-ce que j’ai quelque chose à moi qui ne soit pas à vous ?”,

quelques jours avant la Fête des Mères, ce mot de Zola vient à point pour dire à Romain combien il est et a été digne de sa Maman et lui a fait du bien.

Parce que les proches sont nos premiers piliers pendant la Guerre, ensemble nous sommes plus fort, quelle que soit l’issue, ce témoignage nous montre combien l’amour est malgré tout la clé, même face aux tréfonds du pire, merci….

Belle découverte.

Commençons:

Qui es tu ?

Prénom: Romain

Age : 30 ans

Profession: marchand de vins

Ou vis tu : Beaune

Pourquoi acceptes tu de partager ton histoire aujourd’hui ?

Tout simplement car je pense qu’elle peut profiter à d’autres personnes, qui aujourd’hui, sont peut-être dans la situation dans laquelle j’étais il y a maintenant presque 5 ans..

  

Quelles sont tes qualités (en quelques mots) ?

Toutes mes qualités !!? J’en ai trop ce serait trop long de toutes les énumérées (je plaisante..). Généreux, sensible, attentionné, pugnace sont en tout cas les qualités qui m’ont aidé dans cette épreuve.

  

Quelles sont tes passions (en quelques mots) ?

Le vin bien sûr ! (sinon je ne ferai pas ce métier…trop fatiguant !! il faut vraiment être passionné pour passer des heures à table et boire du vin jusqu’au petit matin avec ses clients..)

 

Quel lien vous uni avec (Catherine ! ou du coup Katherine…) :

Ma maman… Celle qui m’a donné la vie, qui m’a tant appris et à qui je dois tout !

  

Peux tu nous résumer votre histoire (annonce / dans quelles circonstances) ?

Je me souviens parfaitement du jour où tout a commencé… C’était un samedi matin je dormais chez une copine et je me suis réveillé tard car j’avais fait la fête la veille. Quand j’ai pris mon téléphone j’avais 20 appels en absence de ma mère. Je l’ai rappelé tout de suite, elle était chez nous et avait eu de grosses douleurs au ventre. Elle n’était pas douillette mais elle sentait qu’elle avait eu beaucoup trop mal… Un mal qu’elle ne connaissait pas.

S’en est suivis les examens en début de semaine, des examens pas très bons de jour en jour et puis chez son radiologue, une tache anormale au foie qui inquiétait son médecin.

De ce jour-là tout a basculé… le verdict est tombé 

 

Quel K a eu ta Maman :

Cancer du poumon métastase au foie

Quels traitements a-t-elle eu?

chimio: 

Plusieurs chimios (en quelque sorte des 1ere, des essais pour voir si telle ou telle chimio pouvait fonctionner) 

radiothérapie: 

non

 

Quel a été ton ressenti / point de vue en tant que proche lors de l’annonce ?

J’étais perdu, impuissant. Le monde s’écroulait sur moi et ma famille tel un tsunami… Tant de questions me venaient : pourquoi ma maman ? qu’a-t-elle fait ? Pourquoi elle ? Elle est si gentille…elle ne mérite pas ça… un sentiment d’injustice ! voilà ce que j‘ai ressenti à l’annonce, un VRAI sentiment d’injustice.

Quelles sont les phrases “pépites” / pieds dans le plat qu’on a pu lui dire ou / et te dire pendant le K et qui auraient pu etre évitées ?

ou que tu aurais du toi même éviter 😉 ..?

La phrase qui m’a marqué le plus c’est son 1er cancérologue à Chalon sur Saône qui lui a dit. Je n’étais pas présent ce jour-là mais elle était avec mon père et c’était son premier RDV chez son cancérologue : « Vous n’êtes pas obligés de vous soigner Madame… De toute manière vous en avez pour quelques mois : 3 – 4 ou peut-être 6 mois !!”

Vous imaginez la détresse de ma maman à ce moment-là !! C’est un autre sujet mais de quel droit un médecin peut dire cela à un être humain ??… Je suis assez remonté sur cette question car il faut savoir qu’en repartant de ce RDV, ma mère voulait se suicider et a supplié mon père de le faire… Heureusement ils sont rentrés tous les 2 à la maison pour nous annoncer cette horrible nouvelle et nous avons donc décidé de se battre ensemble contre cette maladie. Ma mère s’est donc fait suivre à Villejuif par un super cancérologue et avec sa sœur à ses côtés. Grâce à ce médecin qui a redonné de l’espoir à ma maman, nous avons donc passé de très bons moments durant plus d’ 1 an et demi (des rigolades, des apéros improvisés ) quand elle était bien. J’aurai pu être privé de tous ces bons moments si nous avions pris au pied de la lettre ce qu’a dit ce médecin, à qui j’en veux encore aujourd’hui …

Pour ma part j’ai peut-être été parfois un peu maladroit avec ma mère mais je ne m’en souviens pas et j’étais tellement en osmose avec elle, que de toutes les manières elle ne m’en tenait pas rigueur…

  

Tes interrogations, tes peurs, les phrases que tu aurais aimer poser mais que tu n’as pas osé évoquer ..?

Bien évidemment j’avais peur ! J’étais même mort de trouille mais je ne l’ai jamais montré à ma mère ! Jamais ! On disait et faisait comme son cancérologue ! On soignait une grippe ! Rien de grave ! Il fallait prendre ça à la légère quitte à parfois être un peu dur avec elle…

 

Que fais tu pour changer les idées de Catherine…… , arrivais tu à trouver les mots justes, des activités pour lui changer les idées ?

C’était très important pour elle d’être avec nous et surtout avec sa sœur, qui habitait Paris, et qui faisait toutes les chimios avec elle. Quand elle allait bien, on profitait de la vie à fond ! elle faisait de grandes promenades, du ski car elle adorait la montagne, des bons petits restaurants. Souvent après ses chimios quelques jours après elle allait bien et allait toujours manger son steak tartare dans une brasserie parisienne qu’elle aimait bien. Nous vivions tout simplement et nous étions heureux !

  

Comment s’est passée ta vie dans le corps medical ?

Trouvais tu les réponses que tu attendais, arrivais tu à tout comprendre ?

Je ne suis allé que très rarement à Villejuif mais je n’ai jamais eu les RDV avec les médecins car ma mère ne voulait pas que ma sœur et moi assistions à ce genre de RDV car, encore une fois, elle pensait à nous et voulait nous protéger à tout prix ! Elle restait toujours digne devant nous même lorsqu’elle n’était pas bien ! Elle faisait tous ses RDV avec sa sœur. Elles ont toujours été proches et ma tante a été extraordinaire tout au long de la maladie de ma maman. Je lui en suis très reconnaissant aujourd’hui et je n’oublierai jamais ce qu’elle a fait pour nous, pour ma mère.

  

Est ce que ce meme corps medical a été present pour toi aussi , pour te soutenir, répondre à toutes tes questions ?

Je n’ai jamais posé de questions… Je suis quelqu’un d’assez nerveux et les rares fois où j’y suis allé j’étais toujours très nerveux et assez arrogant car j’avais l’impression que quelque chose m’échappait…

Il y a toujours des questions parfois qui me reviennent aujourd’hui. Plusieurs années après le décès de ma maman, ma sœur a pris RDV avec le cancérologue de ma maman pour lui poser certaines questions qu’elle n’avait pas eu l’opportunité de lui poser à l’époque… Je ne sais pas trop ce qu’ils se sont dit mais je crois que ma sœur en avait besoin et que ça lui a fait du bien..

 

Quel a été ton premier feeling lors de ta première rencontre avec les traitements (chimios / hosto ) ?

jamais assisté

  

Comment gérais tu les sautes d’humeur de ta Maman ?

J’étais un des seuls à arriver à gérer les sautes d’humeur de ma mère. Nous avons toujours été très complice et nous nous ressemblions énormément. C’est peut-être dû à ça. J’essayais de la calmer, de la rassurer… pour être plus serein et avancer tout doucement mais surtout dans le calme. J’ai vécu certaines crises assez violentes et ce n’est bon pour personne ! Tout le monde s’énervait et on perdait le fil conducteur ! Il faut garder son énergie pour combattre la maladie et non pour se disputer entre nous !! Très important.

Te renseignais tu sur internet ?

une fois ou deux mais j’ai lu des choses tellement horribles que l’on avait interdiction d’aller voir sur internet… ni ma mère, ni mes proches ni moi !! Et c’était bien mieux comme ça !

 

Quels étaient tes bons plans pour te changer les idées, t’ aérer , rebooster tes batteries ?

Quelles sont tes meilleures ressources ?

Mes amis… Vraiment ! C’était ma soupape ! Je sortais le soir, j’avais besoin de parler, de voir autre chose, d’entendre autre chose que la maladie ! C’est indispensable pour tenir ! Il ne faut pas se cloisonner qu’à la maladie…

  

Que te disais tu pour tenir la distance / que faisais tu ?

Je ne me disais rien ! Je ne me posais même pas la question ! J’ai tout donné ! Et j’aurai pu encore donner des mois des années s’il le fallait !! C’était ma maman tout de même !!!

  

Arrivais tu a avoir une vie “Presque” normale , voir tes amis / tes proches ?

Je ne dirai pas une vie normale… Quand ce K rentre dans ta vie, plus rien n’est normal mais il faut vivre avec, essayer de vivre au mieux… C’est comme une nouvelle vie qui commence : il y a un avant et un après.

 

Dans ton quotidien, arrivais tu à t’extraire de la “maladie” pour avancer & être productif ?

Oui j’y arrivais de temps en temps. Quand les nouvelles étaient bonnes. Ca ne durait pas longtemps mais ça arrivait.

Arrivais tu à en parler librement à tes proches ?

Te sentais tu soutenue/ épaulé / comprise?

Oui j’arrivais à en parler mais vraiment qu’à mes proches… Les autres jamais car j’avais l’impression d’un sentiment de curiosité… quelque chose de croustillant à raconter que certaine personne adore et que moi je déteste par-dessus tout !

Oui j’ai été épaulé par mes amis et ma famille bien évidement…

 

Que penses tu avoir mal fait , ou dit ? Quelle reaction regrettes tu ?

Je pense avoir tout donné, tout fait pour essayer de sauver ma maman alors non je ne regrette rien ! Absolument rien…

Quels conseils donnerais tu à d’autres proches pour s’armer de force ?

une seule chose peut te donner la force face à une épreuve comme celle-ci : l’AMOUR !

  

Ta liste d’indispensables pour l’accompagnement à l’hopital ou en chimio:

Je mettais simplement des textos à ma maman pour l’encourager !! Elle adorait recevoir mes messages, ça lui donnait de la force !

 

Est ce que la guerre du K a change ta vision de Catherine ?

Je savais que ma maman était une battante mais pas à ce point-là ! Toujours digne, jamais à se plaindre. Elle m’a donné une sacré leçon de vie que je ne n’oublierai jamais et qui m’aidera tout au long de ma vie…

 

Qu’est ce que le K a changé dans ta vie …?

Tout ! Ma façon de penser, de voir les choses, d’essayer de relativiser… Nous vivons aujourd’hui dans un monde où les gens se plaignent tout le temps, ça ne va jamais !! Mais à partir du moment où nous sommes en bonne santé alors nous devons être heureux et arrêtez de se plaindre à longueur de journée ! Trop de monde aujourd’hui se battent pour leur vie alors les autres…merde ! Réveillez-vous et soyez heureux !! Profitez de la vie elle n’est pas éternelle… C’est facile à dire mais il faut le faire….

 

———–

Merci Romain pour ton très beau témoignage courageux.

Les proches ont aussi la parole sur Mister K fighting Kit, si comme Romain vous souhaitez livrer votre histoire , rdv ici , renvoyez moi votre questionnaire et 1 photo de vous pour que je vous dessine 😉  à : [email protected]

Sachez que je ne retouche aucune Interview, elles sont complètement libres, c’est votre liberté, votre histoire, je rajoute juste ma touche perso avec l’illustration, elles sont délivrées telles qu’elles m’ont été envoyées 😉

Plein de belles pensées positives à toutes et tous !!

2 réponses
  1. Isa Brivady
    Isa Brivady dit :

    Très joli témoignage. Apprécions la vie à sa juste valeur car nos “Etoiles” ont tout donné. Respectons les…

Les commentaires sont fermés.